Mon parcours

Comment j'ai trouvé ma vocation dans le domaine du bien-être ?

Je m’appelle Fanny, j’ai 34 ans et je suis maman de 2 petites demoiselles.

le départ : la naissance des enfants

Initialement comptable de formation, c’est suite à la naissance de mes filles que j’ai compris que je manquais d’outils et de connaissances dans la compréhension de leurs besoins et de leur développement, mais là encore il m’a fallu un certain temps pour comprendre ce que je pouvais faire de plus.

Les premiers questionnements

Mon aînée avait, de sa naissance à ses 3 ans et demi, des problèmes de sommeil. Au départ, comme tous les bébés elle prenait des biberons la nuit, rien d’anormal, mais une fois ce cap passé, nous avons dû faire face à des pleurs nous forçant à nous lever parfois plus de 6 ou 7 fois par nuit, et finalement le coucher est également devenu un problème (pleurs, cris…)

Notre premier réflexe avec son papa a bien évidemment été de demander conseil à son pédiatre, mais sur ce point nous n’avons pas été complètement convaincus. Nous nous sommes donc finalement tournés vers ce qu’on appelle « les médecines alternatives », avec dans l’idée que ce problème de sommeil pouvait certainement se résoudre par d’autres méthodes.  Et c’est grâce à une merveilleuse rencontre que nos nuits sont enfin devenues paisibles !

Et Si On Vivait Autrement ?

Je pense avoir eu le déclic à ce moment-là. J’ai donc commencé des recherches pour me former à mon tour, et j’ai découvert l’école Jade Colline. Dans un premier temps cette démarche était personnelle. Et finalement j’ai eu envie de mettre à profit ce savoir, pour venir en aide aux autres, autant qu’on a pu m’aider moi. J’espère, comme j’aime le dire, donner aux gens gris un peu de couleurs…

La suite logique :

Le bien-être de l'esprit et du corps

Et pour la Madérothérapie alors ? Suite à mon diplôme en Travail transgénérationnel, j’ai compris que je ne pouvais pas m’arrêter là, qu’il y avait encore des millions de belles façons de répondre aux besoins des gens de se sentir bien et que tout ça c’était vraiment ma voie. Je me suis donc montrée attentive à ce que pouvait me dire les gens autour de moi, et j’ai décidé de me former à une méthode de bien-être « physique », parce que pour certaines personnes le bien-être passe par là. C’est ainsi que j’ai découvert la Madérothérapie, aux vertus esthétiques et thérapeutiques.

Parce que pour se sentir bien, cela peut également par se sentir beau ou belle ! (de plus, cette discipline anciennement pratiquée par les kinésithérapeutes répond à un petit regret que j’ai de ne pas mettre lancée dans cette profession !)

Vous voulez en savoir plus ?

Je vous ouvre mon quotidien et mes questionnements sur mon blog :